vendredi 29 janvier 2010

Avec mon coeur de maman...

Il m'est difficile de poster ces derniers temps. Je pense beaucoup à la tragédie qui s'est abattue sur Haïti, aux familles en deuil, au peuple haïtien qui survit comme il peut, aux enfants qui dorment dans la rue...

Je suis particulièrement sensible au sort des enfants des crèches qui sont en procédure d'adoption, qui ont des familles qui les attendent, qui angoissent pour eux, qui se battent pour les retrouver et les sécuriser au plus vite. Des familles, qui, pour la plupart, connaissent leurs enfants, les ont rencontrés, les ont calinés... et ont du repartir sans eux parce que c'est la procédure !!!
Et maintenant, qu'en est-il des ces enfants qui sont en demande de leurs "papablan" ou "mamanblan" et qui ne comprennent pas la disparition de leur copains de crèches décédés lors du tremblement de terre, qui n'ont pas assez d'eau, pas assez de nourriture, pas de toit sur leur tête, pas de jouets... ?
On les laisse dans la rue avec les nounous et les directrices de crèches qui n'ont aucun moyen, juste leur coeur aimant, leurs mains rassurantes, leur voix chantantes. Ces merveilleuses et braves femmes se démènent comme elles peuvent et font passer le même message :
"il faut penser aux enfants et faire en sorte qu'ils soient avec leurs parents au plus vite !".


Certains d'entre eux ont rejoint leurs familles en toute légalité car ils étaient apparentés. Ils sont avec leur maman, leur papa aux Etats-unis, au Canada, au Luxembourg, en Belgique, en Hollande, en Allemagne...

Un dénouement heureux et je m'en réjouis.

D'autres sont restés dans la rue, à proximité de leur crèche ou bien ont été déplacés (où ? comment vont-ils ?... nul ne le sait !!! ) ou bien encore sont à l'hopital se faisant soigner tant bien que mal... On ampute des enfants car les petits moyens des hopitaux et des médecins qui travaillent jour et nuit ne leur permettent pas de les soigner et sauver autrement !!! Beaucoup d'entre eux restent dans cette détresse en toute légalité et ils sont apparentés aussi !!!

Ils ont des parents français... parents qui se battent pour prouver par les nombreux documents qu'ils ont bien un fils, une fille au milieu de ces décombres et de ce désarroi... Aux souffrances physiques et morales se rajouteront bientôt les épidémies, la famine...

Il faut les sortir de là !!!

Le gouvernement français a certes fait venir un petit nombre d'enfants adoptés par des parents français, mais les adoptions étaient abouties, ces enfants étaient sur le départ, tremblement de terre ou non !

Il doit faire plus et accélérer les procédures d'adoptions entamées, avérées.

Mais les autorités françaises veulent se montrer "extrèmement prudentes", elles craignent les enlèvements et les vols d'enfants... L'ont-elles compris : ces demandes sont faites pour les enfants ayant été apparentés !!!

Elles ne savent pas que la démarche pour une adoption est un parcours du combattant, semé d'embuches. N'adopte pas qui veut, sur un coup de tête. Les parents qui sont sur le long chemin de l'adoption sont des gens qui y ont refléchi des années durant, ils n'adoptent pas par hasard !!!
Le gouvernement français ne sait-il pas qu'être apparenté signifie être parent ?!!
Ces enfants ont des parents de coeur en France car ils sont apparentés !!!

Aucune de ces mamans, aucun de ces papas ne veut enlever un enfant. Ils veulent simplement être avec leur fils ou leur fille et les aimer, les choyer, les soigner, les sécuriser, leur rendre leur sourire !!!

Je crois qu'humanité et empathie font bon ménage avec reflexion et prudence !!!

Nos hommes politiques n'ont-ils ni coeur ni bon sens ???!!!

Pourquoi ces décisions ne sont-elles pas prises ?

Voici un extrait de la grande librairie (France 5) du 28 janvier et le soutien d'Alexandre Jardin. http://www.dailymotion.com/video/xc1252_la-grande-libraire-du-28-janvier_news
Il faut que ça bouge !!!

Je souhaite de tout coeur que très vite les enfants d'Haïti et leurs parents de France soient réunis pour toujours et qu'ils aient le bonheur de partager leur quotidien, d'être enfin en famille.

10 commentaires:

Cathy Benoit et Lucas a dit…

Comme d'habitude la France veut se singulariser en faisant passer les autres pays pour les moutons noirs de l'adoption sans mauvais jeu de mots!J'en rage et je me sens tellement impussante face à la detresse de nos amis dans l'angoisse et sans réponse à leurs questions!on espère avec eux mais cela semble bien dérisoire,bises,cathy,benoît,lucas et crevette à J-2!

Françoise a dit…

Comme toi, je suis peinée, attristée mais aussi très en colère contre notre gouvernement qui ne comprend ( ne VEUX pas comprendre) que ces enfants dont on demande avec force de les faire venir en France, ont des parents qui les attendent ici depuis longtemps.
Mon coeur se serre en pensant à ces petits qui voient partir leurs amis et qui doivent se demander pourquoi eux ne peuvent rejoindre papa et maman
Bisous
Françoise

Patricia Arnaud a dit…

Tout pareil nous sommes extrêmement sensibilisés pour tous ses enfants qui attendent depuis longtemps un papa ou une maman désormais les choses presses pour eux mais aussi pour toute une population.
Un petit rayon de soleil d'Haïti à rejoint sa Maman il y a quelques jours mais il y en a encore en attente du bon vouloir de l'administration.
Nos pensées sont pour eux
Bises à vous
Flora, Patricia Arnaud

Carotte Rose a dit…

Tu as bien raison, chère Sabine. Il faut faire quelque chose pour ces enfants. Heureusement, il y a certains dénouements heureux comme celui de la petite Manuela de Chantalou. Elle est enfin chez elle.

À bientôt,
xxx

Nanou a dit…

Je suis très en colère contre la position obtue de nos dirigeants. J'espère qu'ils changeront rapidement de position. Il le faut pour tous ces petits bouts qui attendent leurs parents dans des conditions précaires.....

Cécile & Eric a dit…

Je ne crois pas la frilosité de notre gouvernement...avec toutes ces bétises on jette une fois encore le doute sur l'adoption!
NON nous ne sommes pas des voleurs d'enfants!
NON, nous avons pas adopté sur un coup de tête!
OUI, ces enfants sont nos enfants dès que le téléphone a sonné!
OUI il faut tout faire pour les sortir de là!

Sandrine a dit…

Merci d'avoir trouvé les mots pour une nouvelles fois montrer cette France procédurière et déraisonnable.

Virginie, Gilles et Eliott a dit…

Tu as si bien exprimé tout ce que je peux ressentir Sabine. Des larmes de tristesse coulent sur mes joues en pensant à tous ces enfants dans la rue dont on ne sait pas ce qu'ils vont devenir et à leurs parents ici en France qui sont rongés par l'angoisse. Je ne peux même plus regarder la télé lorsque l'on parle d'Haïti tant celà me fait mal. On se met forcément à la place des tous ces parents qui ne demandent qu'à sauver leurs enfants, c'est terrible.
On espère bien évidemment que tous ces petits timouns puissent rejoindre leurs parents au plus vite.
Bises
Virginie

P'TITE FLEUR D'ASIE a dit…

Tout à fait d'accord avec tout ce que tu as exprimé, malheureusement c'est ça aussi la France ! on donne des leçons, on veut se démarquer, montrer du doigt les autres pays moins rigides, eux ! mais où est l'humanité dans tout ça, où est l'intérêt de l'enfant, parfois j'ai tellement honte de mon pays....
Espèrons qu'un electrochoc se produise !
Des biz
Nathalie Frédéric et Capucine

Laure et Julio a dit…

Vos mots sont justes et nous sommes entièrement d'accord avec vous. Tant de souffrance et de désarroi pour toutes ces fammilles dans l'attente. Espérons qu'il y aura beaucoup de dénouement heureux.
Laure et Julio